Archives Mensuelles: mars 2012

QGis: Un plug-in pour faire du Géocodage et du Géocodage Inversé (Partie 2: Utilisation)

Après avoir vu l’installation du Plug-In Geocoding dans un tutoriel précédent, ainsi que les paramétrages de celui-ci et la création d’une APi Key Google Maps nécessaire à son utilisation nous allons voir un exemple d’utilisation:

Objectif: Faire un semis de point de sites archéologiques à partir d’adresses connues puis à partir d’une localisation connue (mais dont on ne connait pas l’adresse)…

Nous avons ouvert QGis (ici en version 1.7.4)

Nous avons ouvert une carte Google Maps Hybrid (avec le Plug-In OpenLayers Plug-In)

Nous avons défini le SCR Google Maps Mercator au projet

Exemple de Géocodage Inversé (reverse geocoding) dans QGis

Exemple de Géocodage Inversé (reverse geocoding) dans QGis

Lire la suite

Publicités
Tagué , , , , , , ,

QGis: Un plug-in pour faire du Géocodage et du Géocodage Inversé (Partie 1: Installation)

J’ai enfin trouvé le (que dis-je, LE) Plug-In ultime pour faire du géocodage et du géocodage inversé sur QGis.

Mais avant tout qu’est ce que le géocodage ?

C’est tout simplement le fait d’affecter des coordonnées géographiques (longitude/latitude) à une adresse. Et comme dirais l’autre le géocodage inversé c’est le contraire: trouver l’adresse correspondant (ou la plus proche) à des coordonnées XY.

Passons aux choses sérieuses et commençons par ouvrir notre logiciel de SIG préféré : QGis (ici la version 1.7.4)

Objectif: Installation et paramétrage du Plug-In  » Geocoding » et de ces dépendances

Lire la suite

Tagué , , , , , , ,

LibreOffice Calc (ou Excel ou ArcGis): Faire un récapitulatif

Nous allons voir comment faire un récapitulatif d’une colonne dans LibreOffice Calc (ver 3.4.5) en utilisant le Pilote de Données icone_TablePilote(appellé tableau croisé dynamique sous Excel, ou encore récapitulatif/summarize dans ArcGis) avec un exemple d’inventaire archéologique simplissime:

Objectif: Faire un décompte des faits par datation

table d'origine

table d'origine

Lire la suite

Tagué , , , , , , ,

Excel-LibreOffice Calc: Détecter les doublons

Qu’est ce qui fait frémir les techniciens de fouille (qui ont eut l’incroyable honneur de participer à l’enregistrement 😉 ),

Qui fait paniquer le Responsable d’Opération (qui a eut l’étonnante idée d’enregistrer son diagnostic négatif 😦 ),

Qui fait s’arracher les cheveux au technicien (qui a eut l’indescriptible chance de s’être vu déléguer la gestion des inventaires 😯  ),

Et qui enfin, fait hurler le SIGiste :mrgreen: ???

Le grand-déplacement, l’hiver rigoureux solognot, la « mortitude » des paysages beaucerons ??

Non bien sûr rien de tout cela, je vous le donne en mille ce sont : Les DOUBLONS !!

Hors il n’y a rien de plus simple (ou presque) pour déceler les méchants doublons dans un tableau quel que soit votre tableur, LibreOffice (le très gentil), OpenOffice (le gentil d’avant) ou même Excel (le méchant  de « petit mou« )…

Objectif: déceler les doublons dans un tableau:

table d'exemple pour déceler des doublons

1) Créer une nouvelle colonne « DOUBLONS »

2) Nous allons utiliser la fonction NB.SI dont la syntaxe est =NB.SI(plage;critère)

Cette fonction permet de compter les arguments répondant au critère, c’est à dire dans notre cas pour chaque ligne de la colonne « Fait » de vérifier le nombre d’occurrences de la valeur indiquée dans tout le colonne.

3) Dans la première cellule vide de la colonne « DOUBLONS » que nous venons de créer nous tapons la formule:

=NB.SI($A$2:$A$65635;A2)

Lire la suite

Tagué , , , ,

ArcGis: Reprojeter un shapefile (en Lambert II à l’origine dans la projection Google)

Il est fréquent d’avoir besoin de reprojeter un shapefile dans une projection différente que celle d’origine.

Il existe un outil dédié dans l’ArcToolBox d’ArcGis, ce court tutoriel donne un exemple, pas-à-pas de la reprojection d’un shapefile en Lambert II que nous allons « reprojeter » en Google Spherical Mercator.

Ouvrir l’ArcToolBox: Data Management Tools > Projections and Transformation > Feature > Project

Dans la fenêtre qui s’ouvre chercher le shapefile a reprojeter (Champ: Input Dataset ou Feature) , sa projection d’origine devrait s’afficher automatiquement en grisé dans le champ Input Coordinate System.

Puis donner un emplacement et un nom au fichier reprojeté (genre monshapefile_900913.shp)

Puis, aller chercher, pour remplir le champ Output Coordinate System:Select > Projected Coordinate Systems > World >WGS Web Mercator (Auxiliary Sphere).prj, c’est comme ça qu’ArcGis appelle le ‘Google Spherical Mercator’…

Enfin choisir NTF_To_WGS_1984 dans Geographic Transformation.

C’est tout !

Tagué , , , ,