Archives Mensuelles: juin 2013

Lambert 93 et RGF 93 : Pourquoi et comment retrouver les coordonnées de son site archéologique ?

1) POURQUOI? « Lambert tout court » n’existe pas:

Le système de projection cartographique Lambert n’existe pas…. il y en a plusieurs:

Vous connaissez déjà le Lambert II qui appartient au système Lambert 4 Zones le II correspondant au centre de la France.
=> Les coordonnées du « centre » de la vile de Tours en Lambert II sont X=475310,51m et Y=267371,79m

Le Lambert II Carto ou Lambert II Etendu sont des « fausses projections » il suffit juste d’ajouter le numéro de zone devant le Y ainsi,
=> Les coordonnées du « centre » de la vile de Tours en Lambert II Etendu sont X=475310,51m et Y=2267371,79m !!!!
Conclusion: il suffit de regarder le nombre de chiffre en Y : si il y en a 6 on est en Lambert II (ou I, ou III,…) s’il y en a 7 on est en Lambert II Étendu

Mais oubliez ça: depuis le 26 décembre 2000 la projection officielle pour la France est
Le Lambert 93 : sans rentrer dans le détail elle permet une meilleure cohésion avec nos voisins européen et le système GPS
=> Les coordonnées du « centre » de la vile de Tours en Lambert 93 sont X=525375,21m et Y=6701871,83m

Mais pour des raisons de déformations linéaires, on peut depuis 2006 utiliser officiellement
Le RGF93 CC47 qui est un découpage en 9 zones qui couvrent la France du nord au sud, ainsi le CC47 signifie que l’on peut utiliser cette projection entre le 46e parallèle et le 48e parallèle … voir ici: RGF93-les 9 Zones
=> Les coordonnées du « centre » de la vile de Tours en RGF93 CC47 sont X=1525240,99m et Y=6246398,33m
Pour la région Centre il faut utiliser le RGF93 CC47 pour les départements 18, 36 et 37 et le RGF CC48 pour le 28, 41 et 45 (voir cette carte de zonage)

Conclusion:
– ne dites pas « mon site est en Lambert » cela ne veut rien dire ! Spécifiez la projection quand vous donnez des coordonnées.
– Renseignez vous en amont auprès de votre topo pour savoir dans quel système de projection votre site va être topographié…
toutes les coordonnées sont exprimées en mètres.
– Pour plus de renseignements : la page Wikipédia sur la projection Conique Conforme « Lambert »

2) COMMENT ? .. connaître les coordonnées de mon site ?

A) Votre chantier est en SIG ?

– Vous ne vous posez même pas la question… ou presque… 😉
– QGis intègre une extension « Saisie de coordonnées » qui permet d’afficher les coordonnées d’un clic de souris dans le système de projection que l’on veut, même si ce n’est pas celui du projet ou du shape..Elle est pas belle la vie !!
(Vérifier juste qu’elle est cochée dans « Gestionnaire d’extension » et affichez là via un clic droit dans la barre d’outil > cochez « Saisie de coordonnées PUIS choisir le système de projection grâce à l’icône 1_choisir_SCR )

B) Avec Géoportail :

– Cherchez votre site
– Aller dans « Réglages » (La roue crantée en bas à droite du menu 2_roue_crantee )

– Définissez votre système de projection (vous n’avez le choix qu’entre Lambert93 et Lambert II Etendu pour ce qui nous intéresse) et l’unité de mesure : Le mètre !

– Puis choisissez l’outil « Coordonnées du curseur » (en bas à droite des outils de Zoom, juste à coté de la Loupe 3_coord_curseur )

C) L’Outil Ultime : Cliquez ICI => The World Coordinate Converter <= Cliquez ICI

En Cadeau Bonus pour ceux qui ont suivi jusqu’ici !! je vous présente le site ultime qui permet de connaître les coordonnées d’un point dans le système de projection que l’on désire : vous allez voir il y en a un paquet !! déroulez jusqu’à France.. puis choisissez le vôtre !!
Mais aussi de convertir les coordonnées d’un point d’un système à un autre !!!

Voilà comment Gérard Lambert arrive si facilement a s’orienter avec sa mobylette 😉 !!

Publicités
Tagué , , , , , , ,

[QGis 1.8 – Excel – LibreOffice – Access] Créer une liaison dynamique entre une feuille d’un tableur ou d’une Base de données et QGis grâce à une connexion ODBC

Objectifs: Créer une liaison dynamique entre un tableau (Excel ou Libre Office) et QGis afin de faire une jointure entre un fichier de points en shapefile et des attributs de ceux-ci présents dans un tableau sans devoir ré-importer à chaque modification le tableau dans Qgis. Puis faire la même chose pour relier le shapefile de points à la base de données (Access).

Enfin, j’ai eu l’occasion de m’atteler a la connexion ODBC… c’est d’une simplicité presque déconcertante en fait … enfin presque 😉

1_Image_Titre

Lire la suite

Tagué , , ,