Archives de Tag: Projection

[QGis 2.x – Spatialite 4.x] Reprojeter des points sur un axe.

Objectif : Suite à la création d’un profil d’après un MNT (voir https://archeomatic.wordpress.com/2013/12/12/qgis-2-0-1-profile-tool-points2one-creer-une-coupe-dapres-un-mnt/) Nous disposons d’un axe de coupe et de mobilier archéologique côté sous forme de points en X,Y et Z. Nous allons « reprojeter » ces points selon l’axe de coupe longitudinal de la fosse. 

 

Reprojection du mobilier archéologique (points) sur un axe de coupe.

Reprojection du mobilier archéologique (points) sur un axe de coupe.

Lire la suite

Publicités
Tagué , , , , ,

ArcGis: Reprojeter un shapefile (en Lambert II à l’origine dans la projection Google)

Il est fréquent d’avoir besoin de reprojeter un shapefile dans une projection différente que celle d’origine.

Il existe un outil dédié dans l’ArcToolBox d’ArcGis, ce court tutoriel donne un exemple, pas-à-pas de la reprojection d’un shapefile en Lambert II que nous allons « reprojeter » en Google Spherical Mercator.

Ouvrir l’ArcToolBox: Data Management Tools > Projections and Transformation > Feature > Project

Dans la fenêtre qui s’ouvre chercher le shapefile a reprojeter (Champ: Input Dataset ou Feature) , sa projection d’origine devrait s’afficher automatiquement en grisé dans le champ Input Coordinate System.

Puis donner un emplacement et un nom au fichier reprojeté (genre monshapefile_900913.shp)

Puis, aller chercher, pour remplir le champ Output Coordinate System:Select > Projected Coordinate Systems > World >WGS Web Mercator (Auxiliary Sphere).prj, c’est comme ça qu’ArcGis appelle le ‘Google Spherical Mercator’…

Enfin choisir NTF_To_WGS_1984 dans Geographic Transformation.

C’est tout !

Tagué , , , ,

QGis: Produire une image géoréférencée

Une petite trouvaille qui pourrait s’avérer très utile:

Il est possible dans QGis d’exporter son document sous la forme d’une image géoréférencée.

Pour cela rien de plus simple:

Dans QGis afficher les couches voulues.

Menu ‘Fichier’ > Sauvegarder comme image…

Choisir le format png.

Deux fichiers vont être créés un fichier MonImage.png et MonImage.pngw, ce dernier étant le fichier de géoréférencement.

On peut dorénavant importer cette image géoréférencée dans notre logiciel SIG préféré.

Cela peut être bien utile pour:

1) alléger un flux WMS que l’on aura recadré pour notre zone d’étude et en disposer a notre convenance hors-ligne: la carte géologique par exemple ou un extrait de la couverture aérienne de Google Maps (ou autre fournisseur de données cartographiques en ligne)…

2) éviter des problèmes de projection dans le composeur d’impression de QGis

3) Pour les plus artistes d’entre nous on peut très bien modifier l’image MonImage.png avec un logiciel de dessin (type filtre aquarelle sous Photoshop) et l’enregistrer sous le même nom,  puis appliquer une transparence à la couche dans QGis pour avoir un « joli » fond de carte original et vendeur… scientifiques et géomaticiens s’abstenir…

Tagué , ,

QGis : Superposer des shapefiles à un fond Bing Maps..(corrigé)

Il ni y a pas que Google Maps dans la vie… il y a aussi Bing Maps qui a en plus de son concurrent la vue aérienne oblique souvent plus parlante que la vue aérienne horizontale.

Mais je ne suis pas là pour faire de la pub pour un service de « petit-mou »!

Je me suis rendu compte au hasard de mes pérégrinations interweb que ce service dispose d’images issues d’une campagne de prises de vues aériennes ayant eut lieu cet été 2011!! Au moins pour quelques lieux de la région centre! Une magnifique occasion pour ceux d’entre nous qui ont fouillés cet été d’avoir une vue aérienne de leur site archéologique relativement bien détaillée. Le plus simple est donc d’aller vérifier sur le site de Bing Maps.

Dans le même temps j’ai découvert un plug-in de QuantumGis qui permet d’afficher les couches des 4 fournisseurs de données cartographiques sur le web (OpenStreet Map, Google Maps, Yahoo Maps et… Bing Maps) dans Qgis ! et donc bien évidemment de s’en servir de fond cartographique… Voir le billet : un super Plug-In pour afficher Google Maps (et d’autres) dans QGis

A noter que ces fonds cartographiques sont dans la projection du ‘maître du monde’ : ‘Google Spherical Mercator’ appelée EPSG900913 (Google en Leet Speak).

Voici donc un petit tuto pour superposer vos shapefiles à la couverture aérienne Bing Maps:

– Ajouter la couverture aérienne : Extension > OpenLayers Plugin > Add Bing Aerial with labels layer

Note : Si ce n’est déjà fait, activer la projection à la volée => Préférences > Propriétés du projet > Cocher la case (en haut à gauche) Activer la projection ‘à la volée’

-Charger le shapefile: Couche > Ajouter une couche vecteur > MonShapeFile.shp

-Vous remarquez surement une erreur de superposition (de l’ordre de 65m dans mon cas), si ce n’est pas le cas vous êtes arrivé à la fin de l’exercice, prenez 20000$ et ne passez pas par la case prison.

Sinon: clic droit sur le shapefile > Propriétés > Onglet ‘Général’

– Dans le champ ‘spécifier le SCR’ vous devriez avoir quelque chose comme ça:

– Cliquer sur le bouton bouton SCR

-Choisir Système de coordonnées projeté > Lambert Conformical Conic > Lambert II  IGNF:LAMB2   10083

-OK

– Note: Le code IGNF utilise la grille de déformation pour reprojeter les données contrairement au code EPSG.

-Et voilà…le résultat:


Alors vous avez trouvé vos jolis sites de cet été bande de veinards ? Moi j’en ai trouvé un dans la Sologne profonde mais trop tard et un dans le Berry Cantonais (exemple)

Tagué , , , , , ,
Publicités