Archives Mensuelles: mars 2016

[QGIS 2.14 – SQL – QSpatialite (ou pas)] Gérer les relations de 1 à n (1 à plusieurs)

Note du 1er mars 2016: il est depuis aujourd’hui avec la version QGIS 2.14 possible de faire la requête directement dans QGIS sans passer par spatialite grâce à la création d’un virtual layer… voir en fin de billet

Objectif : Rechercher et afficher les Faits archéologiques (trous de poteaux) contenant un négatif de poteau. Pour cela nous disposons au départ d’un shapefile des Faits et d’un inventaire des US (Unité Stratigraphique).

L’intérêt d’un SIG est notamment de pouvoir gérer des relations entre des éléments spatialisés –ici les Faits archéologiques- et les données qui s’y rapportent issues de l’enregistrement de terrain ou de l’étude en post-fouille.

1.Introduction

 La relation la plus commune est la jointure ou relation  de 1 à 1 : un Fait pourra être relié aux données qui le concernent dans un tableau d’inventaire par exemple. Il faut dans ce cas que l’on puisse déterminer pour chaque Fait –avec un numéro unique- une ligne correspondante dans le tableau d’inventaire contenant une colonne avec le même identifiant unique –le numéro de Fait.

Un exemple en image :

Un exemple de relation de 1 à 1 ou "jointure spatiale"

Un exemple de relation de 1 à 1 ou « jointure spatiale »

Lire la suite

Publicités
Tagué , , ,